LUDOVIC   B.A

Sur les traces du Tigre

By 15 octobre 2016 Inspiration
ludo-tigre-001

    

  Alors que je dormais chez des amis dans la montagne il m’est arrivé une drôle de rencontre …

    Au petit matin je me réveille, l’aube commence tout juste à poindre, la brume enveloppe la combe dans laquelle est située l’ancienne cabane de berger dans laquelle je passe la nuit.  Je sors.  L’air est frais.  L’atmosphère profonde de montagnes puissantes, les plantes sur lesquelles perlent des millions de gouttes d’eau me parlent.  Je retourne me coucher.

    Peu de temps après je me réveille à nouveau, même scène, je sors encore.  Je vois alors un chat qui s’approche de moi et puis je me rends compte que ça n’est pas un chat … mais un tigre !  Je file alors discrètement en me disant qu’il ne faut pas que je manifeste de la peur, que je dois rester tranquille.  Mais en reprenant le chemin en direction de la cabane le tigre passe devant moi et me pousse pour me faire redescendre… La peur me réveille alors !

    Quelle drôle d’histoire n’est-ce pas ?  Alors que la première fois je sors réellement, la scène se rejoue une seconde fois quelques instants plus tard, mais cette fois ci en rêve et avec la présence d’un tigre.

    Au réveil un peu plus tard j’en parle alors à mes amis.  Ils me suggèrent que je m’approche du Tigre mais que je ne suis pas encore tout à fait prêt pour accueillir cette énergie… Il me faut apprendre à apprivoiser le Tigre, à lâcher des peurs, à m’allier avec lui.  Belle lecture qui me parle !

    2 jours après je me retrouve dans une belle maison en Dordogne, au dessus du lit il y a un cadre : un Léopard magique, beau et doux marche dans un écrin de verdure lumineux.  Certes ça n’est pas un tigre mais cet écho ne me paraît pas anodin …

    Peu de temps plus tard nous nous retrouvons dans un appartement à Angers pour un beau concert en aparté.  L’énergie est là qui se déploie et nous ravit ainsi que l’auditoire.  À un moment pendant le concert, un petit garçon assis devant moi dessine.  Le bruit du feutre sur le papier me gêne un peu et je lui demande gentiment s’il veut bien faire ça un peu plus tard ou un peu plus loin.  L’enfant lève alors le nez de sa feuille et me regarde interrogatif puis il se replonge dans son dessin.  Je le sollicite une deuxième fois, il lève encore le nez de sa feuille en me regardant d’un air interrogatif puis se replonge dans son dessin.  Je ris alors et me dis que ça n’est pas grave.  Nous reprenons le fil du concert.  A la fin du concert je demande à ce garçon ce qu’il a dessiné.  Il me tends la feuille et il me dit : C’est un Tigre, c’est pour toi !  Je le remercie et en suis tout remué.

                                       À la suite de cette histoire j’ai écris cette chanson que vous pourrez entendre bientôt :

 

        Là tu as vu les yeux en amande /du tigre qui vient dans ton sommeil / Derrière les portes closes de la nuit / Quand les lumières éteintes tu disposes

    De ton corps en entier, que la vie / Te donne tout ce que tu lui refuses / De prendre par tes mains, de tenir / Les éclats, d’en faire une seule pièce

    Car tu es divisé en toi c’est / Une lutte pour te tenir droit / Il te manque la force et la souplesse / Cette ardeur dans le fond de tes reins

    Que le tigre est venu t’offrir / Car des parties entières de toi / S’effacent et sous le plâtre on devine / Que tu habites encore loin de toi

    Si tu veux rassembler les parties perdues / Il te suffit de rêver tout droit/ De donner du mouvement à ces lignes / Et de voir que le tigre est en toi

    Si tu t’ouvres à cet autre possible / Que tu oublies ta peur pour une fois / Tu sentiras dans tes membres que la vie /Est revenue, que la souplesse est là